1196636995














Nicolas Sarkozy à fait son service militaire à la base aérienne 117 du 15e arrondissement de Paris, au Groupe rapide d'intervention chargé...du nettoyage.
Si la politique n'était qu'une farce de symboles rien de ce qu'ils en font ne pourrait avoir de conséquences. D'ailleurs *"Le plus grand soin d’un bon gouvernement devrait être d’habituer peu à peu les peuples à se passer de lui". Mais ils sont là. Tout le temps. Tous les jours. Dans les bacs, dans nos télés, dans le misérabilisme et abusant de toutes manœuvres pour que la France ne puisse plus se regarder telle qu'elle devient. Une putain défigurée de tous ses trous, fière de son bordel de ministère de l'identité nationale comme en d'autres temps, la france vichysoise se porter garante de sa collaboration en instituant le commissariat aux questions juives.

Ainsi le préfet de Seine et Marne vient d’être saisie par le commissaire Hortefeux dans le but d'interdire tout rassemblement autour du Centre de Rétention Admnistrative du Mesnil Amelot (Seine et Marne), visée par une manifestation samedi 09. Car là où l’Etat français parque sa "viande immigratoire", la France doit pouvoir se bouffer les couilles à l’égard des regards indiscrets. De tous ses témoins, hommes, femmes, solidaires des sans papiers.
Alors on cache. On interdit et on porte plainte. Pour l’incendie de Mesnil Amelot de samedi dernier, l’association SOS soutien aux sans-papiers s’est vu gratifiée par le commissaire d’une "provocation à la destruction, de dégradation et détérioration volontaire et dangereuse pour les personnes". Plus particulièrement visé Rodolphe Nettier, son responsable, en raison de propos…complètement démenti.

Tandis que la masse se brûle gentiment les poils du cul, l’Etat UMP n’a pas hésité à  monter au créneau pour dénoncer les « dangereux gauchistes ». Dati, prévenue des « agissements » s’est même bornée à faire appel dans la relaxe de deux sans papiers, soupçonnés d’avoir provoqué l’incendie du week-end passé. 

Chaque jour vaque donc, paisible, à son lot d'insanités pendant que les socialistes regardent, niais, passer les wagons et les cercueils. Avec près de 10 000 euros l’expulsion (hors coût du commissaire et des ses besogneux), il est aisé d’imaginer le nombre de choses utiles qui aurait pu être entreprit jusqu’ici. 

Commissaire, croyez bien qu'il n’y aura jamais de "gentils nègres", fous, fanatisés de clitoris arrachés, sales et ceinturés de plastique pour embarquer sur des cercueils de bois, où crever dans les barbelés de Ceuta. Il n'y a là que des Hommes, aspirés par l'instinct inaltérable de survie.

Commissaire, croyez tout autant qu'il n'existe pas non plus de "méchants groupuscules", veules, fourbes et incitant à la mutinerie des matelas. Mais seulement des Hommes, inspirés par l'instinct intarissable de justice.


*"Quand les lois seront justes, les hommes seront justes". Commissaire, si vous n'étiez qu'un mauvais mais vouloir échapper à son histoire, l'a rendra plus sale.

*Alexis de Tocqueville
*Anatole France