30 septembre 2007

Sannat rive qu'à toi des trucs comme ça!

Le conseil municipal de Sannat dans la Creuse à décidé que le portrait officiel de petit homme ne trônerait pas dans sa mairie. Raison invoqué "une omnipotence dans la gouvernance" ...l'affichage n'étant qu'une tradition qu'aucun texte de loi ne vient régir!
Posté par carlogiuliani à 00:27 - Commentaires [0] - Permalien [#]
29 septembre 2007

manque de place

...aujourd'hui j'ai fais du vélo...
Posté par carlogiuliani à 18:00 - Commentaires [1] - Permalien [#]
25 septembre 2007

des chiffres...des chiffres...

Ci joint une contribution du très intelligent RUE 89Chiffre de base 12 milliards (déficit de la sécu)"L’expression 'trou de la Sécu' ne fait pas que nommer un problème, elle renvoie implicitement au principe de l’économie ménagère selon lequel on ne peut pas durablement dépenser plus qu’on ne gagne. Elle renferme ainsi une explication: l’institution est en déficit parce qu’elle vit au-dessus de ses moyens; et si elle vit au-dessus de ses moyens, c’est qu’elle gaspille ses ressources ou fait des dépenses inutiles."Douze... [Lire la suite]
Posté par carlogiuliani à 00:55 - Commentaires [0] - Permalien [#]
20 septembre 2007

MA PLUME

CARLOChapitre 1ET L’image s’arrête jusqu’ici tout va bien. Des traits agitent l’écran mais on distingue encore, comme la synthèse de ce qu’il voudrait qu’il en soit de ce monde. L’image est figée sur pause. Ce sont des Hommes. Beaucoup ont abandonné leur armure de mousse. Qu’importe, leurs colères outrepassent de protéger leurs corps des coups. Car ils sont un bloc-black block- qui se dit probablement. « Mais que voulez vous ? Partez maintenant et laissez nous marcher ». Peut être que si l’un d’eux avait crié « Attention !... [Lire la suite]
Posté par carlogiuliani à 00:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
20 septembre 2007

Frousse pousse au gouffre

La France à peur...la France à peur disait l'autre. Non plus une peur bleue, comme au temps gaulois quand les Hommes pensaient encore que le ciel pouvait s'effondrer. Non plus une peur rouge, quand le mur de fer pointait ses missiles lors de ses parades froides. Non plus une peur écarlate, quand les balles distribuaient  des récompenses, aux grosses têtes des grands patrons...ACTION DIRECT!. Non, une peur pénombre, permanente, car tapie dans l'ombre. Une peur noire. Un relent indigeste en territoire de si... [Lire la suite]
Posté par carlogiuliani à 00:39 - Commentaires [0] - Permalien [#]
18 septembre 2007

Discours de rentrée...sociale

<!-- #i9t1s8riqzqrezdgoauggc8ylja0a2ll6i4a132d8{width:320px;height:256px;border:none;margin:0px;} -->   Pour mieux comprendre le Sarkozy, comprenons son gène dégénérant...le Balkany (ici piégé en 2006 par les Yes Men)
Posté par carlogiuliani à 17:55 - Commentaires [0] - Permalien [#]
16 septembre 2007

Juste avant les pluies acides

Parce que c'est beau un ciel qui pleure... ...Comme un homme triste diront certains Plus de larmes sur http://christophejacrot.blog.lemonde.fr/
Posté par carlogiuliani à 19:21 - Commentaires [0] - Permalien [#]
13 septembre 2007

En attendant le retour d'Action Directe

Dans ce monde de quotas, de papiers et de préfets convoqués car point assez zélés...heureusement que certains savent encore entarter! Nous apprécions particulièrement le petit geste nerveux du bras gauche
Posté par carlogiuliani à 23:59 - Commentaires [0] - Permalien [#]
13 septembre 2007

Tourne et tourne l'histoire...jusqu'a revenir

Qui est cet homme? En était t'il encore un d'ailleurs, lorsqu'il lui fallait compter, recenser et faire accrocher aux coutures de manteaux épais, d'étranges étoiles de tissus. Que même le ciel immense n'avait jamais vu filer dans sa toile.    Etait t'il encore vraiment de cet espèce, lorsqu'il lui fallait noter, notifier et établir des listes. Tampons de l'administration à l'appui. Des listes épaisses, qu'une police qui à toujours su appuyer fort sur sa tête, s'en allait, tôt le matin, accrocher aux frontons de... [Lire la suite]
Posté par carlogiuliani à 23:19 - Commentaires [1] - Permalien [#]
11 septembre 2007

L'autre 11 septembre

...et nous irons danser une inoubliable cueca, tournant et tournant encore, refaisant le monde en gravant des espoirs au bouts de nos pas...et nous irons danser une inoubliable cueca, si tu n'est pas mort, si la balle n'a pas choisit ton crane et si la CIA n'a pas choisie ton âme...et nous irons danser une inoubliable cueca, avec les Hommes, si trop d'avions, trop de tours et trop de poussières, n'ont pas étouffés leurs mémoires...
Posté par carlogiuliani à 02:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]