26 février 2009

Guadeloupe indépendante, le Figaro fait son trou dans le mensonge

fig_sarko
















On a envoyé un tracteur contre l'Intersport de Dillon. Pour faire un trou dedans et puis se servir. Ca c'est passé près de chez vous, en France. La police est intervenue. Elle a protégé le Carrefour, elle a tentée de faire quelque chose pour l'Intersport mais elle n'a rien pu pour un autre. Un trou dedans pour se servir. Arracher les joggings, les chaussettes de rando, les lunettes de plongée et s'arracher sois même. C'est comme ça lorsque la Martinique s'énerve. C'est comme ça lorsque la Guadeloupe s'énerve. C'est comme ça lorsque à la périphérie des villes, des gens encagoulés s'énervent. On fait des trous dedans. On casse tout ce qui nargue. On rattrape le temps perdu à ne pas savoir pourquoi on est différencié par l'origine, l'adresse, la couleur de peau, la taille des lèvres, la proportion des éclats de sang dans les yeux...et non par le logo que l'on porte

La Martinique s'est emparée de la flamme de la Guadeloupe. Contagion? Non! Ras le bol, rien à foutre, tant pis, tant mieux, bien fait, étranglement, blanc seing d'impunités pour la vie trop chère payée. Alors des trous dedans. En attendant en métropole on ouvre naturellement son Figaro pour éviter les éclats de boue. On y lit en gros et gras "les idées saines" de Serge Dassault, son actionnaire, son marchand d'arme, son sénateur UMP, son "On réduirait carrément les aides aux chômeurs, ce serait quand même plus efficace"

Le sondage qui dérange, est annoncée. 51% des métropolitains sont favorables à l'indépendance. C'est en une, en 2 dans un article sur "les pratiques musclées du LKP" et puis en tout petit, le complément d'information de ce sondage. Inversement disproportionné. 80% des antillais sont attachés à la France. 68% des métropolitains sont attachés aux Antilles. Et de toute part, pour les 3/4, on dénonce les inégalités et la vie chère.

Le sondage est signé OpinionWay. Un organisme qui n'ausculte pas l'opinion des trottoirs mais rassure son commanditaire. Et lorsqu'il n'est plus possible, on bidouille, on trompe et on réduit en corps 10 ce qu'on ne voudrait jamais qu'il soit su. A l'agonie patente, le mensonge n'est rien qu'une autre peur qui s'ajoute à une autre. Peur de manquer, peur des caténaires sur les trains, peur des l'Iran, des jeunes qui crachent par terre, de la réduction du temps de travail, peur des trous dedans, des palestiniens, d'Hugo Chavez et du dernier sondage BVA/Orange. Relegué dans une brève et qui donne 41% d'opinions positives à Sarkozy. Il perd 6 points, un peu de ses talonettes et de sa mèche molle. Le Figaro n'est pas de droite, permettez moi, il est sarkozyste. Renflouée à temps et à souhait, on y fait pas la grève de la faim comme dans le Libé de Rotschild et Joffrin. On y demande pas collecte, comme il fut un temps pour Politis, dans lequel l'indépendance ne se sonde pas mais se lit. On y appel pas à l'aide comme Témoignage Chrétien. Croyant, certes, mais dans l'Homme. Ceux pour qui les trous dedans veulent dire quelque chose

Posté par carlogiuliani à 15:55 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires sur Guadeloupe indépendante, le Figaro fait son trou dans le mensonge

Nouveau commentaire