21 janvier 2009

Siné, coup de boule en fa majeur

sinemassacre_12062004












21 personnes hospitalisés d'urgence pour overdose d'héroïne en Ile de France. Un procès pour « antisémitisme » (sic!) pour ce vieil emmerdeur de Siné. Quel rapport entre ses deux actualités, sinon dire que l'humeur dégueulasse des jours trouve toujours une veine pour refiler sa merde

Pour les premiers, la télé nous dit qu'il s'en sortiront. La Direction régionale de la Santé à été avertie et  les hôpitaux du coin avec. Pour le second, le Procureur à demandé la relaxe. Le jugement sera rendu le 03 mars

Pour ce procès, à ma droite se trouvait entre autre, Claude Askolovitch. Poursuivant, prétendant et  pare à vent du pouvoir. Un sociologue fan des Shadocks et SOS racisme groggy et sirupeux que ça colle

A ma gauche, restait plus que Siné, un doigt d'honneur, deux baveux Maitre Lévy et Tricaud et toute l'audience en forme de ahhh, ohhh et salve de rires

Le fils Sarko - sa tronche de l'autre en blond, sa mèche molle, son contrat de confiance et sa mobylette la mieux surveillée de France – n'ayant pas prit la peine de se déplacer. Val –  son torche cul du mercredi et ses dessinateurs qu'il retient en otages – déclinant également l'invitation

On lit du journaliste à ma droite, qu'en 2003 il n'a pas hésité à diffamer Politis pour ses positions contre la politique israélienne. On dit de lui qu'il a quitté le Nouvel Obs, en raison du soutien apporté par la rédaction du journal à ce vieux briscard de Siné. Que depuis, il a rejoint le groupe Lagardère des ami de papa, Europe 1 et le JDD. On dit qu'il veut écrire un truc sur le rejeton du gouvernain. Sa dernière moulure en date étant un entretien avec le crypto centriste Emmanuel Valls. De l'audience, on rapporte de ses conneries, ceci :

« J'ai beaucoup travaillé sur le FN, j'ai souvent vu des discours antisémites de la plus belle peau, et pour moi, pas de doute, le texte de Siné est antisémite ».

Nous voudrions croire que ceux qui poussent des gueulantes contre les antisémites, accompagnent     les cortèges désordonnées de la gauche. Mais c'est une imitation tronquée dont il s'agit ici. Plus bleu que rouge. D'une longue lignée de hussards, qui n'ont pas hésité à envoyer des gosses dans la mort des poux, des balles et des boues en 14. Qui n'a comme révolte à offrir, qu'une marseillaise au bas d'un perchoir. Cette fausse gauche qui manipule le mal, les origines, les communautés d'appartenance afin de maintenir le pouvoir intact des ses choses. Qui a regardée la "marche des beurs" s'arrêter sur le péron de l'Elysée et qui de morale mal conservée, à finie par encourager l'antisémitisme nauséeux des déviants de l'histoire. Rendant plus de coup à ses origines qu'a la mutation de l'Etat en un Etat UMP,  lentement glisse les mots des autres dans les siens.

Elle ne substitue pas son corps à celui de Marina Petrella lorsque celle-ci se délite de déni de droits. Elle ne s'oppose pas de son corps, à la 1ère ni à la 30 000 ème expulsion. Elle ne veut pas être corps à corps avec Yldune Lévy et Julien Coupat.

Car à rien y comprendre, nos héroïnes à nous squattent les prétoires, les gardes à vue, les montre du doigt et les quartiers de haute sécurité. Lassée de sentir les veines germer de rages, il faut voir la matraque. Il faut voir la menace et les menottes secouer le cadavre de cette France. Où la drogue des pauvres est coupée à la Claude Askolovitch...

...ce à quoi l'écho répondit :

"Si je l'avais eu [M. Askolovitch] en face de moi, ce n'est pas un procès qu'il aurait eu, c'est un coup de boule"

Posté par carlogiuliani à 17:47 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires sur Siné, coup de boule en fa majeur

Nouveau commentaire