electrocute









C'est bien le moment de raconter des conneries tiens. Alors qu'au même
instant la récession squatte le salon de notre bel univers capitaliste, c'est l'histoire d'un belge...vous la connaissez?...non!. C'est l'histoire d'un belge plus socialiste que le reste et plus wallon que fasciste. Avec son étiquette de ministre de l'Energie, le bonhomme semble s'être laissé allé à quelques déclarations tendance-tendancieuses et du genre :

- Plafonnons les prix de l'électricité [en hausse de 20% depuis 1 an] et régulons les tarifs au moins pendant 3 ans

Avec cette vanne l'Outre-Quiévrain Paul Magnette, n'a pas manqué son effet. Ni une, ni deux le marché s'est senti chatouillé au niveau des bourses. GDF-Suez à prit cher dans la tronche. Moins 7,45% ce soir. Les allemands EON et RWE n'y ont pas échappé non plus, m'a même soufflé Jean Pierre Gaillard. Et même si tout ça relève plus de l'effet d'annonce que de la conviction profonde, en plein conseil européen sur la propriété des réseaux électriques Mr du-pin's-du-frigo, à choisi son jour.
En attendant que son gouvernement (et flammand et de droite) désamorce la sale blague, les escrocs du CAC l'ont eu mauvaise. Electrabel qui contrôle 90% du marché électrique belge est une filliale de... GDF-Suez et représente même 20% de son chiffre d'affaire. Dans le milieux autorisés, ont raconte déjà que "cela ne peut que réduire la visibilité sur la valeur et remettre en cause les perspectives à moyen terme". En gros comptez pas sur nous pour faire la vaisselle. Tout aussi sérieux Patrice Lambert de Diesbach de CM-CIC Securities n'hésite pas à déclarer :

- Il faudrait que GDF-Suez réussisse à faire admettre la seule véritable compensation acceptable. Le non démantélement des centrales nucléaures belges.

Rien que ça.

electrocute










Elle est rigolote non?