27 mai 2008

Des heures à suer

Il faudrait pouvoir parler de tout. De l’incurie des socialistes qui imagine le pouvoir sans générer une seule portion d’imagination. De l’Irlande qui s’exonère chaque jour de folies accessoires. Car chaque jour accentue l’intermittence des responsabilités sociales de cette Europe qui n’omet pas, par ailleurs, de demander aux irlandais de fléchir (sans réfléchir) en votant OUI et encore OUI au traité de Lisbonne, qui finira de l’achever. Comme si en plus d’être restée cette « Algérie Gaélique », l’Irlande des nègres roux, devenait un... [Lire la suite]
Posté par carlogiuliani à 19:32 - Commentaires [1] - Permalien [#]
16 mai 2008

Nous sommes des feignasses

Nous sommes des feignasses. Le putain d’orgueil n’envahit même plus nos corps, enfouis sous des tas de paquets de chips et de considérations honteuses. La première de toute consistant à croire que, travail trouve sa raison dans le « tripalus » latin et que ce dernier veut dire tourment, souffrance. Je suis une feignasse irrémédiablement condamné à fomenter des coups tordus et des coups de coudes dans les cotes flottantes des patrons.  Simplement parce que nous avouons prendre au partage - à la... [Lire la suite]
Posté par carlogiuliani à 21:40 - Commentaires [0] - Permalien [#]
14 mai 2008

Les profiteurs

Etre dans l'instantanéité est le propre de ceux qui veulent instituer une politique de l’amnésie. Faire oublier les maux de la veille, en rajoutant d'autres mots chaque jour dans l’unique but de voiler les analyses et les rendre obsolètes. Quel média serait aujourd’hui susceptible de rappeler les 200% d’augmentation de salaires du président, les retraites des députés, la politique de « civilisation », Kadhafi, Ben Ali et les tâches rouges laissées sur des contrats militaro-industrielle.   Si internet est, de fait, un outil... [Lire la suite]
Posté par carlogiuliani à 18:51 - Commentaires [3] - Permalien [#]
06 mai 2008

Retour de flamme

Les référendums européens sont un peu comme les flammes olympiques. Comprenez qu'ils voguent de pays en pays, tant que présentement, on octroi cette lueur d'intelligence et de démocratie aux peuples pour se prononcer.A cet égard, un retour de flemme a grillé la parole des français si prompte à ouvrir leurs gueules, que le GouverNain en chef a préféré faire ratifier le traité sous les oripeaux Versaillais. L'éprouvante tâche d'installer tables, isoloirs et bulletins de papiers?Combien déjà pour la torche chinoise?Dès lors, quel... [Lire la suite]
Posté par carlogiuliani à 18:43 - - Commentaires [2] - Permalien [#]