Le concept à eu des heures de prestige. D'une époque lointaine ou la droite, n'avait pas encore apprit à défiler sur le tapis rouge sans s'emmêler les pattes.

Et puis la machine à fabriquer de l'abus social et du truquage de marché s'est emballée. Construisant, avec en sous main la poigne des puissants, une arnaque de grande ampleur. Ils y avaient les médias aux armes, les chefs d'entreprises en golden parachute, les cabinets d'avocats du Prestige et puis tout en haut, leur représentant désigné.

"Et leurs yeux brillaient de la petite terreur qu'ils sentaient monter, en l'imaginant ce type là, Président. Je voyais de vieux enfants dociles se serrer les uns contre les autres, le corps amolli par le soulagement heureux de se reconnaitre tous d'accord" Lola Lafon - De ça je me console

Et voilà, le petit homme à forcé la page de l'histoire. Ecrasant concepts, acquis, consciences et même acquis de conscience. Le pays ne devenait pas fascisant mais doucement fascisant. Ce n'était pas Pétain, malgré les mots en actes mais l'omniprésence dans l'apparence démocratique. L'opposition se dépêtrait dans la collaboration manifeste ou la signature d'un manifeste du silence.

C'était comme ça. Plusieurs mois se regarder partir à l'envers de tout et puis certains d'électeurs sarkozystes sont redevenu d'honnêtes français. Râleurs et sans convictions, ils pesteraient désormais aux pompes à essence et sur les parkings des usines, que ce type là, les avait floué.

C'était aussi oublier, que la droite, quoiqu'elle puisse nous assommer, gardait en elle, ce vieux relent de connerie qui lui va si bien.

Ainsi va l'opposition UMP au Conseil Régional d'Ile de France, qui pour pester contre la lubye des Verts de taxer les bagnoles du périphérique, vient de publier cet article et à l'intérieur même, une étrange photo.

periph546

















Ainsi va Françoise de Panafieu, candidate UMP à la mairie de Paris, qui, dans un désert de programme, avance bien seule dans la conviction de sa victoire. Enfilant perles sur perles lors de l'annonce de son programme  "l'essentiel c'est vous" :

- Destruction des murets de couloirs de bus...qui, de fait, n'en serons plus

- Pas de logements sociaux...mais plutôt une participation à l'endettement des ménages par l'accession à la propriété

- 3000 ou 30 000 (selon le fourchage de langue) caméras de vidéo surveillance pour la capitale

- Construction de piscines...car, visiblement, Paris semble cruellement manquer de ce genre d'installation

Dans l'attente de la remise des notes aux ministres, la première récompense ira de loin à cette droite là. Pour elle, un encouragement à poursuivre dans cet effort, car sur un malentendu, on ne sait jamais, ça peut toujours continuer à foirer!