sarkozylenainkn2kj9

Se moquer...se moquer prestement des gens. Se moquer avec la suffisance que l'on extrait de son grade. Se moquer ça veut dire : "Traiter quelqu'un de manière désinvolte, méprisante, avec impudence".

Se moquer que le sang coule, écarlate, sur les tapis que l'on étend (probable que ce soit pour cela que l'on dit, sortir le tapis rouge).

Se faire moquer à son tour et pas son propre invité. Moquer les passants, les effigies du Louvre et faire rappeler à son hôte qu'il faut balayer devant sa porte.

Se moquer de notre NON et en notre nom. Se moquer, d'un paraphe au stylo noir.

Se moquer des convenances et de la retenue qui incombe à tout agent au service du public. Se moquer de toucher +140, +206. Se moquer de cumuler son salaire et puis un autre. Se moquer qu'un chômeur en fin de droit n'ai pas autant d'égard qu'un ministre en fin d'exercice. Se moquer tout bonnement et à la vue de tous, car aura t'ont vu, un jour, un ancien gouvernant devenir Rmiste?. Se moquer ça veut aussi dire tourner en ridicule.


Alors puisqu'il nous reste plus que cela, des poignées de mots à jeter aux tronches des railleurs, comme du sable dans les yeux, je me moque à mon tour. Et j'invite chacun d'entre, pour 0.20 centimes d'euros, à convoler vers la moquerie. Une arme de ridiculisation massive comme une autre.

C'était la semaine de la moquerie. Elle recommencera dès lundi. Et de nouveau les décideurs moqueront les "réprouvés".